mercredi 1 octobre 2014

Le jazzman Pierre Sellin

Le 12 janvier 2012, au Petit Journal Montparnasse à Paris, Hervé Sellin organisait  un dîner-spectacle en hommage à son père, le trompettiste Pierre Sellin bien connu des Tréguncois.

Pierre est né le 8 mars 1930 à Paris. Dès 12 ans, son cousin Robert Sellin se souvient qu'il jouait déjà de la trompette… à Trégunc où il passait tous les ans ses vacances, rue de Pont-Aven.
En 1944 Jean, son père, résistant dans l’Orne, meurt à Buchenwald. A 15 ans, à Alençon, Pierre monte son premier orchestre de danse Pierre Nill’s, en compagnie de son frère Jacques au saxo et anime les bals de la région. Après des études au Conservatoire du Mans, il entre au Conservatoire National Supérieur de Paris en classe de trompette.
Ensuite Pierre a animé les nuits des clubs de jazz parisiens tels La Huchette et le Slow Club. Il a joué dans les orchestres de Jacques Hélian, Ray Ventura, Jerry Mango (et son fameux Only you), puis au côté de Claude Bolling, Claude Luter, Michel Legrand. Il a accompagné Gilbert Bécaud, Charles Aznavour, Jacques Brel, Paul Anka, Jerry Lewis, Samy Davis Junior. Il a aussi participé à des enregistrements de musiques de films, entre autre Le jeu de la vérité de Robert Hossein en 1961. Pendant plusieurs années, jusqu’en 1970, il a accompagné en France et à l’étranger Florence Passy, son épouse chanteuse de variétés. Une petite escapade en 1965 à Concarneau où il lance le grand bal de la reine des Filets Bleus sous un chapiteau dancing. En 1969, il participe à une des premières tournées au Japon du grand orchestre français de Franck Pourcel.


Breton de cœur et d’origine, Pierre appréciait beaucoup Trégunc ; en 1979 il décide de revenir plus souvent au pays, au Cabellou, où il possédait une maison. Avec l’appui de la municipalité, il crée et dirige l’école de musique de Trégunc. De 80 élèves à l’origine ils seront 100 dès la 2e année, jusqu’à 130 plus tard. Parents et amis appréciaient le concert de chaque fin d’année. Il a dirigé cette école jusqu’en 1990.
Pierre continue sa carrière de trompettiste et, en 1984, il s’ancre un peu plus dans notre région en créant le Korrigan Jazz Band composé d’une quinzaine de musiciens, professionnels et amateurs, certains issus de l’école de musique. Parmi ceux-ci on trouve des Tréguncois : Robert Le Gall au saxo-alto et son fils Philippe au saxo-alto et au piano. Cette formation s’est produite dans toute la Bretagne mais aussi au-delà. Le 29 janvier 1988, elle a participé à Saint-Gratien en région parisienne à une Nuit du jazz.
Chaque été un concert réunissant jusqu'à 700 fans était donné place de l’église à Trégunc, passage obligé pour cette formation. On retrouvait au répertoire tous les grands noms du jazz : Duke Ellington, Count Basie, Lionel Hampton, Dizzie Gillepsie.
Pierre Sellin décède le 12 janvier 1998. Selon le musicien scaërois Pierre Scouarnec, Pierre était un grand monsieur, humble et très respectueux de ses musiciens.
Le 4 août 1998, un hommage à Pierre Sellin fut rendu au Sterenn lors d'une soirée Cabaret-Jazz organisée par son fils Hervé. En première partie, Maxime Saury, Benny Vasseur, Gérard Macé, Hervé Sellin et Yvon Le Guen, en quintet,  ont fait revivre les plus belles heures des caveaux de Saint-Germain-des-Prés. En seconde partie les 18 musiciens du  Korrigan Jazz Band, dirigé par Hervé Sellin,  interprétèrent les succès des grandes formations du jazz américain des années 1930 à 1960.
A noter que Pierre a enregistré de nombreux 33 et 45  tours et que,  en 2011, la maison de production I.L.D. a sorti un CD intitulé Pierre Sellin sa trompette et son orchestre -1958-1959.
Son fils Hervé, à la fin des années 1980, est l’accompagnateur de Dee Dee Bridgewater et, en 1990, il obtient le prix Django Reinhart de l’Académie de jazz français comme pianiste, compositeur et arrangeur.
Depuis, il mène une grande carrière de pianiste de jazz.

Pierre Moutel

Sources
• Biographie de Pierre Sellin par son fils Hervé sur la pochette du CD
• Coupures de presse : Ouest-France et le Télégramme.
• Nombreux documents de Madame Paulette Lecroc



Aucun commentaire: