mercredi 20 février 2013

Le café de Phrasie Poul Kranked

Le bistrot de Phrasie Poul Kranked se situait au croisement de la route de Concarneau et du chemin qui venait de Lambell et qui se nomme maintenant rue Louis Sellin.

Nous sommes à la limite de Trégunc, près du Minaouet. La croix marque l'emplacement du bistrot de Phrasie Poul Kranked (Les voies actuelles sont en traits gras sur la carte ci-contre)

Avant le remembrement des années 60, les chemins qui venaient de Lambell, de Kerbiquet par le calvaire de Kerlary, de Kermao par le Gwaremm Zu se rassemblaient à l'entrée du Pont ar Vrac'h pour traverser un petit bras du Minaouet, et rejoindre la route de Concarneau.

Le bistrot existe toujours mais depuis le remembrement un petit chemin rocheux qui allait à Lanriec a été supprimé. Si ce chemin existait toujours, il passerait à l'emplacement du bâtiment de l'entreprise de plomberie Tanguy.

Phrasie


Maïe Le Beux habite à la limite de Trégunc, sur le bord de la route de Douric ar Zin, près du Minaouet. Maïe tient un débit de boisson.

En 1922, Maïe décède. Phrasie, sa fille est l'héritière de la maison et du commerce avec ses frères Arthur et Jérôme. Elle n'a que 11 ans. La grand-mère Le Beux, femme dynamique est désignée tutrice de Phrasie jusqu'à sa majorité.

Phrasie et sa grand-mère tiennent le débit de boisson qui fait aussi épicerie. Grâce à leur énergie dont la réputation n'est plus à faire, le commerce fonctionne bien.

Quelques années plus tard, Arthur apprendra la boulange et fera construire un grand four en briques. Bientôt la fournée quotidienne suffira à peine pour répondre à la demande de la clientèle de voisinage et de passage. Bien que bel homme, grand et mince, il restera célibataire.

Robert, un des fils d'un commandant de bord et armateur de pêche, suit sa formation à l'école maritime de Concarneau. Le long trajet que Robert parcourt à vélo entre Concarneau et la maison de ses parents à Riec passe par le pont du Minaouet. Phrasie remarque le grand et beau cycliste qui s'arrête souvent chez elle pour se désaltérer. Robert plaît à Phrasie.

Robert Offret et Phrasie Le Beux se marient à Trégunc le 27 avril 1936. Ils auront deux beaux garçons, Raymond et Jean-Jacques qui seront marins, eux-aussi.

Juste le temps de se faire une rapide clientèle et le café de Phrasie est vite dénommé le café de Phrasie Poul Kranked par les habitués, afin, sans doute, de mieux le situer dans les conversations. Poul Kranked, le Trou à Crabes, est le nom de la proche petite anse du Minaouët où pullulent des milliers de crabes verts.

Phrasie née le 28 septembre 1911, meurt le 4 mars 1975. Elle n’avait que 64 ans.
Robert né en 1909 meurt le jour de son anniversaire, le 27 avril 1989, à l’âge de 80 ans.

La roche verseuse du chemin de Lanriec


Cette garenne va du café de Phrasie Poul Kranked au vieux Pont-Minaouet de la route de Lanriec

Le chemin est emprunté par les paysans de Ruat, Pouldohan, Pendruc, qui désirent se rendre à Lanriec. Ce chemin passe par une lande puis grimpe entre d'inextricables roches avant de redescendre rudement vers le vieux Pont-Minaouet.

Autrefois, ce chemin fut si intensément pratiqué, que le fer des roues des charrettes creusèrent de profondes ornières irrégulières dans les roches. Le conducteur devait user d'une grande dextérité et aussi de sagesse pour diriger son cheval et éviter que l'une des roues ne gravisse la partie haute d'une roche ou ne se coince dans l'ornière d'une autre. Malheur à celui qui aurait profité de trop de tournées au Poul Kranked et sous-estimé l'épreuve car il devait, après avoir fait culbuter la carriole, récupérer, dans la lande rocheuse et épineuse, ses pommes de terre, son cochon, son beurre et abandonner dans le taillis ses œufs dont il n'aurait pu récupérer que les coquilles.

Reinhardt, le gitan.


Le père debout, sur le petit balcon aménagé à la partie avant de sa roulotte tient les rênes qui doivent transmettre ses ordres au vieux canasson qui semble plus sensible à la voix de Reinhardt qu'au déplacement du mors. A côté de lui, ses deux aînés se chamaillent pour prendre les rênes.

L'autre cheval, encore plus docile, tire une charrette bâchée, chargée d'osier et de fines branches de châtaigniers que conduit l'épouse de Reinhardt. Un autre bambin se tient sagement assis près d'elle.
La famille de Reinhardt arrive au printemps, et le plus souvent au mois d'avril.

En face du café de Phrasie Poul Kranked, le petit convoi pénètre dans le chemin rocheux de Lanriec. Avant d'atteindre les roches, Reinhardt, arrête son cheval. Son cheval attaché, Reinhardt revient à pied vers le bistrot pour saluer Robert et Phrasie. Une manière de s'informer s'il est toujours possible d'installer, comme d'habitude, son campement dans la garenne d'en face.

La lande est large et l'herbe haute. Reinhardt dételle les deux chevaux qu'ils attachent simplement à des genêts au milieu d'une végétation moins dense. Les Reinhardt sont vanniers. C'est une petite entreprise familiale qui fabrique des paniers à anses, à deux mains ou à oreilles, grands et petits. Chaque variété d'osier a sa propre couleur, aussi Reinhartd en possède-t-il 5 ou 6 pour apporter un peu de fantaisie. De l'osier, ses enfants enlèvent l'écorce avec la serpette pour obtenir une autre couleur mais surtout pour faire une réserve de scions qui serviront à la fabrication de paniers spécialement destinés au linge que l'écorce risquerait de tacher.

Installé derrière sa planche en bois qui lui sert de sellette, Reinhardt fabrique le fond en entrecroisant des bâtons dans lequel il pique 4 ou 5 brins d'osier qui lui serviront de montants. Le sécateur, la serpette et le poinçon à portée de main, Reinhardt tresse son panier, tassant de temps en temps l'osier avec sa batte.

La femme de Reinhardt est connue à Trégunc, où elle est toujours correctement accueillie. Sa tenue vestimentaire est d'une impeccable propreté. Du Pont Minaouët au Bourg, du Bourg à Ruat, et de Ruat à Pouldohan, toujours à pied, un ou deux gamins bien propres accrochés à sa longue jupe, les bras chargés, la femme de Rienhardt va de maison en maison, de ferme en ferme proposant ses paniers, ventant la qualité du travail de son homme. Les gens de Trégunc marchandent âprement. Elle leur donne la réplique avec des arguments qu'elle connaît par cœur et qui font effet. Mais, elle sait qu'elle ne sera jamais riche.

Un matin, du campement il ne resta que l'écorce de l'osier. Juillet déjà ! Ami Reinhardt, à l'an prochain !

Mari « Kapout »


Comme Lili Sellin, son voisin immédiat et copain, Robert, fait partie de la compagnie de maquisards Vengeance et participe à l'attaque d'un convoi allemand à Kernouarlan le 7 aout 1944. Tombés dans un guet-apens, les allemands subirent une perte de 27 soldats. Après l'attaque, les résistants se sont rapidement repliés sur Croissant Bouillet. Des camions allemands en retraite vers le Cabellou, s'arrêtent au café de Phrasie Poul Kranked. Les radiateurs de leur camion ont été percés par les balles des maquisards. Il faut immédiatement de l'eau. Les soldats sont apeurés. D'un ton autoritaire un sous-officier demande à Phrasie :
- Où est le mari ?
Phrasie en robe et sarrau noirs répond du tac au tac :
- Kapout ! Et c’est pour çà que je suis en deuil.

L'allemand ne pose plus de question. En fait Phrasie est bien en deuil, mais de son frère Arthur, mort il y a quelques mois des suites d'une blessure qu'il avait subie à Lorient au travail obligatoire. Phrasie leur indique la citerne du jardin qui retient l'eau de pluie qui provenait du toit de la maison.

Obéissant aux injonctions de son supérieur, un jeune allemand tient Phrasie en joue. Elle est paniquée. Elle fond en larmes. Alors le jeune allemand pour la rassurer, ouvre la culasse de son fusil et lui fait comprendre qu'il n'avait plus de munitions.

Pendant que des allemands remplissent les radiateurs, sur l'ordre du sous-officier, d'autres fouillent sommairement le bistrot et les pièces d'habitation à la recherche d'armes.

Les radiateurs remplis, ils embarquent dans leur camion et partent avec grand fracas mais non sans envoyer de longues rafales en direction de la maison des Sellin, devant laquelle, quelques jeunes gens, qui, ayant interrompu leur partie de galoche, curieux, commençaient à avancer vers le bistrot. Les allemands crurent que des terroristes allaient encore les attaquer. Les balles ravagèrent le toit de Pierre et Honorine Sellin, les parents de Lili. Était-ce un sombre avertissement ?

 Les maquisards du Poul Kranked


Aout 1944, une vingtaine de maquisards de Trégunc et des alentours se sont regroupés dans la lande qui est en face du bistrot de Phrasie Poul Kranked, entre la route de Concarneau, celle de Lanriec et le chemin rocheux de Lanriec. Les maquisards, dont Robert, le mari de Phrasie, ont creusé une quinzaine de trous qu'ils occupent l'arme pointée en direction de Kerviniou.

Une section allemande a pris position à Kerviniou. Ils ont un canon de 75, et peut-être deux. Le PC allemand se trouve au Cabellou dans le bistrot situé en face de la chapelle actuelle. Le câble téléphonique qui joint les casemates de Pendruc avec le commandement de Bannalec sont régulièrement sectionné la nuit par les copains de Robert. Ayant une parfaite connaissance de la campagne, les gars des fermes n'hésitent pas à leur donner un coup de main.

Le café de Phrasie Poul Kranked devient un point de communication entre les différents groupes de résistants. Le 24 août 1944, Lili Sellin et Robert Offret qui font partie de la compagnie Vengeance participent à l'attaque de Kerviniou. Lili trop à découvert reçoit une balle de pistolet d'un feldwebel . Il décédera dans le café de Kerviniou.

Terrible destin que celui de la famille Sellin, voisine et amie de Robert et Phrasie Offret. André, un des frères de Lili sera perdu en mer. Plus tard, Robert, l’autre frère, embarqué sur l'Almajo disparaîtra lui-aussi en mer. Leur rue porte aujourd'hui le nom de Louis Sellin.

Groupe de maquisards devant la mairie de Concarneau

 La partie de Galoche des amis du Poul Kranked.


Tous les dimanches, les voisins et les clients du café de Phrasie Poul Kranked  se retrouvent en face du bistrot sur le chemin rocheux de Lanriec. "C’est notre plaisir à tous". En avant du passage rocailleux, on pose la galoche sur une belle roche, plate comme une table.

Ce jeu se joue en équipe avec des palets de deux tailles et la galoche qui est en fait un petit manchon de bois sur lequel les joueurs posent des pièces de monnaie. Le but est de gagner les pièces …. qui serviront à payer les incontournables tournées au Poul Kranked.

Au fil du temps l'agression des palets projetés creusèrent le granit de telle sorte que les jours de pluie, la belle roche plate devenue une petite réserve d'eau n'était pas toujours utilisable. Les clients et amis jouaient alors sur une autre roche plate qui affleurait du Gwaremm Zu, près du Pont ar Vrac'h.

Le cheval fou


Dans les années 50, Jean Marie, un brave paysan de Keroriou s'en revient de Douric ar Zin, conduisant son char-à-banc en direction de Trégunc. Il s'est engagé sur le pont du Minaouët quand il est doublé par un camion. Le conducteur n'avait pas passé les lanières de fermeture de la bâche arrière dans les fermoirs pour la maintenir. La bâche vole au vent. Ses mouvements désordonnés et ses claquements affolent le brave cheval qui s'emballe. La roue droite du char-à-banc grimpe sur le muret, passe de l'autre coté. Le char à banc culbute, projetant sur une roche du Minaouët le malheureux Jean-Marie qui est tué sur le coup.

Raymond Offret, André Jary

Ancien pont sur le Minaouët (Route de Lanriec)



Aucun commentaire: